Meet Clément Leroy, champion du monde de trackstand.

Quand on roule sur un pignon fixe, on a souvent droit à la même question: « mais pourquoi ? » et on doit alors expliquer que le pignon fixe ouvre de nouvelles possibilités pour le vélo, qu’on ne le maîtrise pas de la même façon et que cela procure d’autres sensations. Ce petit changement, d’un pignon sur roue libre à un pignon fixe donne finalement une autre façon de faire du vélo. Clément mieux que personne montre ce qu’un fixie permet de faire.

 Clément Suisse

Si vous roulez en fixie et que vous avez tapé sur Youtube « comment faire un skid », il est probable que vous avez déjà vu Clément dans un des deux tutoriels qu’il avait fait avec Fixie Love. J’ai récemment eu la chance de discuter avec lui, il m’a montré quelques vidéos et m’a parlé de ses dernières prouesses et je dois avouer que j’étais impressionné.

Si vous n’avez jamais vu ces fameux tutoriels (ils sont en bas de l’article), voici un peu de quoi Clément est capable:

On le comprend bien avec cette vidéo, Clément a d’abord fait du monocycle avant de venir au fixie. Il a donc naturellement travaillé son équilibre et aujourd’hui, cela paye.

Clément a participé récemment aux épreuves au CMWC (Cycle Messenger World Championships, cette année à Lausanne) et ses résultats sont impressionnants :

– 1er ex-aequo au best trick : concours de figures libres, ce qu’on voit dans la vidéo en dessous où on le voit jongler.

– 2ème au backward circle : épreuve qui consiste à faire le plus de tour en marche arrière

– 1er au trackstand: épreuve qui consiste à opérer une série d’actions sur le vélo, sans mettre le pied à terre. Il faut d’abord tenir 3 min, puis enlever son tee-shirt, son casque et son sac en moins de deux minutes. Il faut ensuite tenir une minute sans les mains et 30 secondes sur un seul pied.

Si comme moi, vous arrivez difficilement à tenir 30 secondes à l’arrêt à un feu, cela semble impossible…

Une vidéo de l’événement :

Je n’ai qu’une envie, aller aux prochains championnats et voir ça en direct!

Question vélo, Clément roule principalement sur Langster de Specialized mais me confiait qu’il avait eu comme tout bon cycliste plusieurs conversions dont un vieux cadre peugeot.

Pour finir, je lui ai demandé quelques conseils pour le trackstand (oui, j’en ai besoin): son principal conseil est de mettre le poids sur la selle et pas sur les deux pieds pour mieux équilibrer. Si le poids est sur la selle, on pourra équilibrer plus facilement avec les pieds en appliquant une légère force. On n’aura pas la même précision si on est déjà en train de tenir dessus.

Inutile de vous dire qu’on a hâte de voir ce qu’il prépare pour la suite et qu’on vous en parlera sans doute ici.

Je vous invite à suivre son compte Youtube pour voir ses performances en tant qu’artiste de rue.

Les deux tutoriels avec Fixie Love:

– le trackstand:

– le skid