Participation à la première édition de la Trans-Cévennes.

Cette année avait lieu la première édition de la trans-Cévennes lors de la dernière semaine du mois de mai. Au programme : 5 jours de VTT à travers les Cévennes ponctuées spéciales chronométrées. C’était pour moi la première fois que je participais à un tel évènement. J’avais il y a quelques temps participé à un rally all-mountain, et j’ai par deux occasion emprunté les parcours enduro des deux alpes. Mais je ne savais pas ce que ces 5 jours allaient réserver et quelle était la forme physique nécessaire pour pouvoir survivre à ce parcours.IMG_20150526_082903:nopm:

Mardi soir arrivé à Saint-Georges-de-Lévejac

Je suis donc arrivé sur place après une petite journée de train et une petite dizaine de kilomètres de vélo. Là nous attendait l’organisation avec une bière, et toutes les tentes. Car oui, la trans-Cévennes se fait en itinérance et nous avons donc campé tous les soirs dans des tentes au format familial (2 places par personnes, c’est plutôt pas mal). Après une petite rencontre avec tous le monde et une révision rapide du vélo par Nounours (le super mécano de la trans-Cévennes), on a pu profiter d’un très bon repas. Toute la semaine nous nous sommes d’ailleurs régalés avec des plats préparé par un fermier local à partir de produits de sa ferme.

Mercredi matin, départ de la première journée

Après un bon petit déjeuner et un petit brief sur la journée à venir, nous partons tous ensemble pour la première journée. Après 2-3km, nous arrivons à la première descente qui ne sera pas chronométré car jugé un peu trop technique, et comme pour moi cela fait bien un an que je n’ai pas pris un chemin aussi technique, je reprends tranquillement mes marques sur le vélo. Puis après une remontée, nous avons commencé la première spéciale chronométrée, descente magnifique avec une fin au milieu d’un petit village. La suite c’est un single en fond de vallée et une montée par la route pour rejoindre le lieu du picnic (toujours composé de très bons produits locaux).

L’après midi de la première journée sera pour moi, sans doute, la partie la plus difficile de toute la semaine. Après une deuxième spéciale magnifique, il faut remonter avant de finalement redescendre sur le camping. Mais arrivé à un col, et donc au trois quart de la dernière montée je n’en pouvais plus. J’ai forcé comme un boeuf pour pouvoir grimper pendant toute la journée, mais avec un ratio de 36:40 (plateau de 36 dents, et pignon de 40 dents), il me fallait être quasiment tout le temps debout sur le vélo. La fin de la journée se fera donc en navette, et le soir même Nounours m’a trouvé un plateau de 32 dents pour que je puisse survivre au reste de la semaine, et me l’a installé pendant que je profitais d’une bonne douche chaude.IMG_20150527_160442

Jeudi, et la fin de la semaine !

Nous repartons jeudi matin et il semblerait que la solution ait été toute trouvée pour m’attendre après les longues montées : la terrasse de l’auberge du premier village traversé, qui fait d’ailleurs un merveilleux café. C’est dans ces moments que j’ai vraiment apprécié l’ambiance sur la trans-Cévennes. Après tout on est parti pour rouler toute la journée, on fera donc bien quelques pauses et pourquoi pas en terrasse. Le reste de la semaine sera épique avec une fin en apothéose avec la déscente sur Saint-Guilhem-le-Désert par le GR dimanche (peut-être la meilleur descente qu’il me soit arrivé de faire en VTT). Mais pour la suite je vais me contenter de commenter quelques photos.
IMG_20150529_105232

Chaque journée finissait toujours autour d’une table, une bière à la main. Apparemment, c’est une tradition qu’il faut absolument respecter dans le coin. IMG_20150529_170006

Réparation de fortune, pour pouvoir continuer à rouler (le câble de la tige de selle a lâché).IMG_20150530_115921

On prend la pause devant les magnifiques paysages en attendant le début de chaque spéciale.
IMG_20150530_140321

La résurgence de la Vis est l’endroit le plus beau par lequel nous sommes passé, il s’agit du fond d’une gorge extrêmement encaissée, et la rivière sort de la falaise à travers quelques failles. On y trouve un moulin qui est installé juste au niveau de la résurgence, juste posé sur les rocher, avec la rivière qui passe un peu partout par dessous.IMG_20150530_155714 IMG_20150530_175440 L’avant dernier soir se fut soirée plancha, avec des saucisses vraiment excellentes.IMG_20150530_201632

Voici encore les paysages du sud des Cévennes que nous avons pu observer lors de la dernière journée.

IMG_20150531_095538

Enfin voici un petit résumé en vidéo de la semaine.

Cette semaine fut en effet mémorable, et la prochaine Trans-Cévennes est déjà programmée pour l’année prochaine du 23 au 29 mai. Si vous voulez en savoir un peu plus voici un article de vojo-mag avec de magnifique photos. Vojo étant partenaire de la trans-Cévennes, Stéphane journaliste pour le magazine était de la partie avec son appareil photo.