Bicycled, des vélos construits à partir de pièces de voiture

Nous aimons beaucoup le vélo et cela pour différentes raisons. Une de ces raisons est que le vélo est un moyen écologique de se déplacer : nous produisons moins de déchets et rejetons moins de dioxyde de carbone que la plupart des autres modes de transport. L’aspect « écologique » est également un des aspects qui m’a motivé à construire mon propre vélo à partir d’un vieux vélo acheté sur le bon coin.

J’ai donc été complètement séduit quand j’ai entendu parlé de Bicycled Bikes, des vélos construits à partir de pièces de voitures. Au delà de la symbolique (le vélo qui nait des cendres de la voiture), le projet permet de donner une nouvelle vie à des « déchets » (pour les gens intéressés par cette thématique, je vous conseille Wiithaa, le réseau de l’upcycling).

Francisco, un des responsables du projet a accepté de répondre à quelques questions (réponses traduites de l’anglais).

Qui êtes-vous ? Quelles sont les personnes derrière ce projet ?

Bicycled Bikes est un projet lancé par une agence de publicité à Madrid, Lola Madrid. Cette agence a créé un département, Lola Hace (« Lola fait », en espagnol), dédié à la production d’objets créatifs qui répondent aux vrais besoins des gens. Ce département n’a pas de personnes dédiées mais bénéficient des idées de toutes les personnes de l’agence : créatifs, commerciaux, planneurs, …

Quelles sont les origines du projet ? J’ai vu que vous étiez liés à un magasin de vélo, est-ce vrai ?

L’origine du projet est simple : nous avons beaucoup de cyclistes dans l’agence et Madrid est toujours une ville où il n’est pas agréable de faire de vélo, principalement parce qu’il y a trop de voitures. L’idée d’utiliser des voitures pour créer une ligne de vélo de villes nous est venu rapidement et nous sommes rapidement tombé amoureux de l’idée. Nous nous sommes rendus compte qu’il nous fallait le savoir et l’expérience des propriétaires de magasins de vélos (bicileteros en espagnol). A ce moment-là, on s’est demandé : comment peut-on utiliser le projet pour aider les bicileteros espagnol pour qu’ils puissent continuer à faire leur très joli travail romantique ?

A propos du vélo, quel pourcentage est fait à partir de pièces de voitures ? Quelles sont les difficultés rencontrées ?

En fait, à peu près 50% du vélo vient de pièces de voitures et nous travaillons dur avec des experts en vélo et des designers industriels pour augmenter ce chiffre pour le projet final.

Vous dites sur votre site Internet « C’est un vélo fait à la main spécialement par des petits magasins de vélo. Ces magnifiques créatures qui sont sur le point de disparaitre ». Quelle est la tendance en Espagne ?

La tendance est ancienne : se déplacer à vélo en ville. Par contre, à Madrind, c’est réellement désagréable et les gens font réellement pression sur les autorités pour créer des pistes cyclables partout dans Madrid. Cela donne à l’industrie du vélo une nouvelle chance.

En Angleterre, on voit beaucoup de petits magasins de vélos faire des vélos sur mesure et vendre des pièces pour permettre aux gens de construire eux même leur vélo. Est-ce différent en Espagne ?

Non, la tendance est similaire . C’est pour cela que nous pensons que les vélos Bicycled vont intéresser les gens. Chaque vélo Bicycled sera unique, à chaque fois.

Plus de détails sur le site de Bicycled Bikes.