Où rouler à Rennes: La Vilaine jusqu’à Pont Réan.

Toujours dans la même série, s’intitulant « où rouler à Rennes », nous prolongeons cette fois-ci la balade précédente des étangs d’Apigné pour continuer le long de la Vilaine jusqu’à Pont Réan.

Difficulté : facile
Durée du parcours :2 heures
Longueur : 40 km

Toute la première partie jusqu’aux étangs reprend le précédent article!

Parcours : tracé sur Runkeeper (à partir de la pisicne de Villejean)

Accès : départ du centre ville de Rennes, à partir de la place de Bretagne, ou du parking du stade ou du centre Leclerc. Encore une fois, c’est une promenade très facile, mais maintenant un peu plus longue que je vous propose, pour par exemple faire un peu d’exercice en famille (enfin avec des enfants musclés!) l’après-midi d’un dimanche ensoleillé. Nous nous retrouvons donc encore une fois au bord de l’eau pour faire un peu de vélo. En partant de la place de Bretagne, il vous faut descendre dans le sens du courant. Je vous conseille de prendre tout de suite en rive gauche; et d’emprunter la piste cyclable qui remonte à contre sens le quai de la Prévalaye. Une fois que vous avez dépassé les péniches vous passez sous un premier pont; et vous aurez quelques dizaines de mètres plus loin un grand escalier qui descend vers La Vilaine. Il y a sur cinquante mètre un passage réservé au piétons, il faut donc mettre pied à terre et prendre à gauche en bas de l’escalier (toujours dans le sens du courant de la rivière!) puis faire une trentaine de mètre, vous passez ensuite sous un autre pont (attention la tête!) et vous pouvez après ce pont remonter sur votre vélo. A partir de là, plus trop de chance de se perdre, c’est tout droit! Tout le chemin ensuite est en stabilisé. Continuez donc sur le quai d’Auchel, vous passerez ensuite sous la voie ferrée puis verrez le stade sur votre droite avant d’apercevoir le centre Leclerc sur votre gauche. Vous laissez passer tout ce petit monde et continuez sur le chemin de halage. Pour les gens qui viennent de la rive droite, il est impératif d’emprunter le pont avant le stade qui passe devant une écluse, ou la passerelle après le stade qui mène vers le centre Leclerc. En effet, il n’y a plus de chemin de l’autre côté, et vous ne pourrez que vous perdre dans la zone commerciale et industrielle … IMG_20130323_165553 Juste après le pont sous la quatre-voies, le chemin est un légèrement bosselé du fait de nombreux passages (chemin entre le parking du stade et le stade!) et il peut y avoir quelques flaques! Je tiens à préciser que pour ce passage, il peut être bon de vérifier qu’il n’y a pas de match au stade de football si vous souhaitez faire cette balade. En effet, s’il y a match, pendant 3/4 h avant et après, c’est un flot continu de piétons et il est quasiment impossible de passer à vélo du moins sans prendre le gros risque de finir à l’eau! Cela a failli m’arriver donc je préfère prévenir! Si vous faites la promenade avec des enfants, mettez pied à terre ou éviter ces horaires là! Une fois passé le parking, on continue doucement sur environ 2 km avant d’arrivée aux étangs tout en étant au préalable passé devant la nouvelle station d’épuration de la ville de Rennes, mais il est très rare d’avoir de mauvaises odeurs! En arrivant aux étangs, vous apercevrez entre les arbres le poste de sauvetage au loin et vous verrez quelques mètres après avoir aperçu le poste de secours, un passage vers les étangs. Si jamais vous ratez ce petit passage, il y en a un autre quelques dizaines de mètres plus loin ou vous pourrez encore rejoindre les étangs au niveau de l’écluse du bas. IMG_20130323_162950 IMG_20130323_162947 Arrivé aux étangs, C’est là que la nouveauté commence! Au lieu de faire le tour de l’étang tout de suite, je vous invite à continuer le long de La Vilaine. On fera attention car il faudra traverser une route, avec peu de visibilité. Mais comme la route est très étroite, cela oblige les voiture à fortement ralentir donc généralement pas de soucis! Passé ce premier pont, c’est toujours tout droit comme toutes mes balades au bord de l’eau! On continue donc à pédaler en laissant sur notre droite un ensemble de carrière. Alors, note qui ne sera valable que peu de temps, comme précisé une précédente fois, avec cet hiver particulièrement pluvieux, La Vilaine est sortie de son lit (km 7) et à rejoint les bassins des carrières ce qui donnait un spectacle impressionnant et empêchait le passage sur l’instant mais très rapidement on a pu repasser même si le chemin était encore humide! Comme sur le bord du canal Ille et Rance, le chemin sèche très vite même si quelques flaques subsistent parfois!

IMG_20130323_161528IMG_20130323_161525

Passés les bassins, le chemin serpentent au gré de La Vilaine jusqu’à un passage qui est quasiment toujours boueux sur un passage d’une dizaine de mètres au km 9.5. Jusqu’à peu, la végétation très dense ne laissait qu’un passage peu large, juste suffisant pour un vélo mais avec les crues, je pense que les services du canal ont tout enlevé. On voit désormais donc très bien ce qui arrive en face et l’on peut se croiser. Toutefois lors de mon passage, il y avait une bonne vingtaine de centimètres d’épaisseur de vases bien liquides, pas difficiles à franchir mais très salissante. Je pense que depuis cela a du sécher mais attention quand même, surtout que cela glisse un peu et que l’on est pas loin de la rivière (enfin du fleuve!). IMG_20130323_161520 Un peu plus loin on se retrouve au niveau d’un moulin industriel et il faut de nouveau couper la route, avec peu de visibilité et les voitures vont plus vite, mais la circulation n’est pas très dense! On traverse alors un parking et on continue notre chemin sur une partie refaite et avec des passages bétonnés tout en ligne droite jusqu’à une nouvelle écluse avec un pont un peu particulier mais très sympa.

 

IMG_20130323_160855IMG_20130323_160851

 

On reprend la balade en laissant quelques kilomètres plus loin une exploitation porcine sur notre droite (sur l’autre rive) qui parfois se rappelle à nous à quelques distance selon le vent! Puis on arrive au km 15 à une nouvelle route (vue dégagée et route peu passante) avant de redescendre à travers un parking vers une nouvelle écluse.

IMG_20130323_155748IMG_20130323_155739

 

Puis l’on passe sous une quatre voies et à cet endroit le chemin est souvent légèrement bosselé. Avec la crue, les bosses étaient un peu plus grande mais sans grande conséquence! On continue alors sur notre chemin qui X km plus loin est là par contre souvent abimé, encore une fois, un vtc ou un vtt passera sans soucis, mais cela obligera le cycliste de route à mettre pied à terre! Enfin on arrive à Pont Réan ou presque. Tout d’abord, peu avant d’arrive au village au niveau du km 17.8 (environ) , vous verrez après des champs un espèce de mini-bois et à l’entrée de ce mini-bois, un petit passage par dessus le fossé qui borde le chemin qui mène à un petit étang fort sympathique pour s’y reposer quand il fait beau, et pourquoi pas s’y baigner (même s’il me semble que c’est interdit…).

IMG_20130323_154606IMG_20130323_154602

 

Si vous ne vous arrêtez pas là, vous continuer sur encore 2 kms et arrivez enfin au terme de ce périple (enfin à la moitié car il faudra bien rentrer!). Je vous conseille de traverser au niveau du vieux pont et d’aller ensuite vous poser près des pontons (en rive droite). Il y a là un point d’eau (fermé en hiver quand il gèle), qui peut servir à remplir les gourdes car il restera encore 20 km pour rentrer!

IMG_20130323_154200  IMG_20130323_154142 IMG_20130323_154132

 

 

Sur la carte, nous sommes donc au km 19. Vous pouvez voir que j’ai continué un peu sur le bord de la Vilaine avant de me perdre un peu dans la campagne environnante, mais cela sera le sujet d’un autre article! Une fois les batteries rechargées, il faut repartir et penser à rentrer sur Rennes! Vous pouvez en rentrant rallonger un peu la balade en refaisant le tour de l’étang d’Apigné (comme cela avec les 19km * 2 + 2 km de tour d’étang, vous aurez vos 40 km!)

IMG_20130323_153908  IMG_20130323_153914  IMG_20130323_153919

 

 

Je laisse les deux paragraphes suivants car ils sont également d’actualité.

Pour la fréquentation du chemin, entre les étangs et Pont-Réan, il y a toujours des marcheurs, des cyclistes mais jamais en nombre, il n’y a donc généralement pas trop de soucis pour les doubler, les croiser. Alors que faut-il savoir de plus pour cette balade. Comme pour la précédente, celle du canal Ille et Rance ainsi que celle pour les étangs d’Apigné, il faut se méfier de la fréquentation du chemin. Non quelle soit mauvaise, bien au contraire, mais c’est un chemin très fréquenté par les coureurs, les promeneurs avec ou sans chien. Il faut donc encore une fois jouer de la sonnette, faire attention à ne pas écraser un enfant ou un chien qui déciderait au moment où vous le doublez de changer de côté du chemin! Il se peut aussi qu’il y ait des pécheurs, voire des compétitions de pêches. Il faut alors parfois faire du gymkhana et éviter une éventuelle attaque sournoise d’hameçon (m’enfin cela ne m’est jamais arrivé!).

Au niveau des points d’eau, il y a un robinet au niveau du poste des sauveteurs et au niveau des pontons, parfois fermés pour cause de gel mais généralement en état de donner de l’eau! Une dernière précision mais qui ne vaudra que pour les prochaines semaines; La Vilaine étant sorti de son lit, il y a peu, le chemin de halage a parfois un peu subi cet excés d’eau et il y a parfois des tas de gravillons et d’autres endroits où il en manque un peu. Mais rien qui empêche de faire du vélo, sauf au niveau où le chemin est fortement recouvert de vase, même s’il est toujours possible de passer!

@ bientôt, bonne balade.