Retour sur le vélo, et découverte du Bike Park du Lac Blanc

Après quelques mois difficiles à rééduquer mon épaule puis ma cheville (je me suis fait une double entorse avec fracture 3 semaines après avoir repris le sport suite à la rééducation de la clavicule), je suis enfin de retour sur mon vélo. Et quel vélo ! Je me suis fait un beau cadeau pour mon anniversaire cette année, et je n’ai pas pu en profiter directement à cause de blessures, alors j’attendais avec impatience de le tester en Bike Park.

canyon sender

Le bike park du Lac Blanc.

Après quelques heures de route depuis Paris je suis arrivé samedi midi au bas du bike park du Lac Blanc ou j’ai pu me garer sans problème. J’ai sorti le vélo de la voiture, me suis changé, ai acheté un forfait pour l’après midi (24 euros avec assurance et la carte, et ce forfait est valable de 13h à 17h), puis je suis parti explorer les pistes du bike park.

Bike Park Lac Blanc

C’était la reprise, je suis donc parti sur les pistes vertes afin de m’échauffer et de régler le vélo. La première verte est « Smooth », et comme son nom l’indique il n’y a rien de cassant sur la totalité de la descente ce qui en fait une descente vraiment bonne pour les débutant qui doivent apprendre à bien prendre les virages et à contrôler leur trajectoire. La verte suivante s’appelle « l’easy » est a tout juste quelques petits drop et mini saut qui peuvent (et sont conçus pour) être pris à faible vitesse. Avec ces deux descentes j’en ai profité pour régler la fourche et l’amortisseur afin d’ajouter un peu de compression rapide et ainsi avoir mon de chocs sur ma cheville.

Par la suite je suis parti sur la piste bleu, « la cool », qui ne présente pas de difficulté particulière, mais à quelques petits passages techniques qui en font une piste un peu plus engagé.

Enfin nous arrivons au quelques pistes rouges, je n’ai pas fait la piste de saut appelé « la fat » car j’ai encore trop appréhension pour m’aventurer sur ce genre de pistes, mais je suis allé découvrir la « roots » qui possède pas mal de passage engagé et de passage cassant (dans les racines pour certains passage bien sûr). Cette piste convient bien à mon niveau et à mon style, et est vraiment plaisante même s’il me faudra y retourner pour prendre les différents obstacles que j’ai alors éviter. Il y a en effet des échappatoires pour chacune des difficultés ce qui fait que la piste reste accessible et permet selon les choix de lignes à des pilotes de niveaux différents de se faire plaisir. Une autre piste rouge est la « flow » qui est un peu moins naturelle que la roots et qui commence même avec quelques table (que l’on peut prendre sans vitesse et sans problème). Cette piste a tout de même quelques passages cassant en sous-bois très sympathique.

Enfin vient la piste noire « la nuts », qui comme toute les autres pistes est truffé d’échappatoire ce qui la rend accessible à des pilotes comme moi qui peuvent rouler dans du cassant mais n’ont pas particulièrement envie de se lancer du haut d’un road gap. La noire a quelques passages très engagés, et quelques obstacles que beaucoup ne peuvent pas affronter, mais elle est tout à fait abordable malgré cela.

Voici une petite vidéo de cette découverte du bike park avec un aperçu des différentes pistes.

Enfin pour un avis un peu plus général sur le bike park, il y a un restaurant juste en bas du télésièges et quelques restaurant et hôtels en haut du télésiège, ce qui peut rendre le repas de midi très facile. La location de vélo se fait directement au niveau des caisses du télésiège en bas du park. L’ensemble des pistes et l’affluence du bike park sont très bien adaptés, on n’attend presque pas au niveau du télésiège, et on double ou se fait très rarement rattrapé sur les pistes.

Lac Blanc

Le lac blanc et les autres activités.

La station du lac blanc se trouve plutôt au niveau du haut du bike park, c’est une station de basse altitude avec le haut du bike park à 1200m d’altitude. A ce niveau, il y a plusieurs auberges, et un parc aventures. C’est aussi de l’autre coté du col qui est en haut du bike park que ce trouve le lac blanc, qui à ma surprise est assez grand, servant à une usine hydro-électrique il est interdit à la baignade, mais ça n’a pas l’air de gêner grand monde (après tout il faut s’assurer d’être suffisamment loin du point de captation pour éviter les courants). Tout autour du col, il y a aussi de nombreux sentiers vtt ffc, balisés en noir et en rouge, et il y a un loueur de vtt électrique pour ceux qui préfèrent explorer les single-tracks plutôt que le park.

Lac Blanc plongeon