Test du compteur VDO altimètre MC 2.0 WL

« Quand on aime, on ne compte pas. » Dans le cas du vélo, c’est souvent vrai, on se fout un peu du nombre de kilomètres, ce qu’on aime, c’est rouler, sortir au grand air, les sensations. Beaucoup de choses peu quantifiables, notre plaisir ne peut pas se résumer à des chiffres.

Pourtant, quand on avance dans une discipline, on a envie de plus, sa savoir plus puis de maîtriser mieux, de comprendre ce qu’on fait pour augmenter notre plaisir.  Alors, on met un compteur, on regarde des « combien », au début par curiosité puis pour optimiser l’entrainement.

Quand Probikeshop nous a proposé de choisir un compteur vélo pour le tester, nous avons forcément dit oui.

J’ai donc choisi le VDO altimètre MC 2.0 WL. Pourquoi? Pour l’altimètre, je voulais savoir ce que ça apporter en montagne.

Voilà mon avis.

Le VDO MC 2.0 WL.

mc2wl

Les conditions du test.

Le test a duré deux semaines avec un très gros week-end VTT au milieu. Il a donc été testé dans des vraies « grosses conditions ».

J’ai donc fait, avec le compteur, 86 km et 1459 m de dénivelé samedi, et 91 km avec 1200 m de dénivelé dimanche en allant au vélo vert festival. Le parcours a été Grenoble, Villard de Lans aller-retour par Saint Nizier le samedi et par Sassenage le dimanche (article sur mon week-end au vélo vert festival ici). Voici par exemple les données du compteur pour la journée de dimanche :

  • vitesse moyenne : 14.81 km/h
  • vitesse max : 53.93 km/h
  • Temps :06:09:14
  • dénivelé ascendant : 1201 m
  • altitude max : 1664 m
  • Moyenne ascendance : 4%
  • Ascendance max : 22%
  • dénivelé desc : 2310 m
  • moyenne desc : 7%
  • descente max : 44%

Et voici notre compteur après le test, encore couvert de boue.

écran princpal

le compteur, dimanche soir

L’installation.

La vidéo de la marque l’expliquera mieux que moi.

La fixation est donc un peu différente des autres fixations que j’avais connu jusqu’ici. En effet il n’y a pas de scotch double face qui ne partira plus de votre vélo ou d’élastique en caoutchouc qui subira les assauts du soleil.

Le compteur est fixé à l’aide de serre-flex, il faut une pince pour serrer suffisamment pour que le compteur ne bouge plus. Pour l’instant, ça marche bien. Lors de mon tour à Villard de Lans le week-end dernier et je peux vous assurer que le compteur n’a pas glissé pas dans les descentes et que le capteur a continué de fonctionner.

Pour les réglages du compteur (circonférence de la roue, heure, altitude initiale …) il n’y a rien de bien compliqué, c’est comme sur tout les autres compteurs ou montre altimètre que j’ai pu voir jusqu’à aujourd’hui, on appuie longtemps sur un bouton pour entrer dans le menu réglages et on fait défiler les différents paramètres assez facilement.

 

Écran de réglages

Restons sur l’aspect pratique lié au VTT, c’est un compteur sans fil donc on évite les risques d’arrachement de câble et c’est, je dois dire, un bon point. Mon précédent compteur avait du faire l’objet de plusieurs bricolage sur le câble avant que je ne le perde définitivement dans une descente un peu mouvementée. Il n’y a qu’un léger point négatif : un peu de jeu dans le clips du compteur ; j’attends de voir ce que la fixation donne sur le long terme pour me forger un meilleur avis.

Quand on roule ?

Sur route ou sur chemin, on peut changer d’affichage assez facilement, les 5 boutons sont assez gros et assez facile d’accès, bien que quand les doigts commencent à fatiguer on ai du mal à les enfoncer car ces boutons ne sont pas très sensibles. Trois boutons permettent de passer assez rapidement du menu affichant l’heure et le chronomètre au menu des statistique de grimpe et au menu classique.

Sinon, d’un point de vue plus général, l’ensemble de des fonctions de bases (vitesse, altitude, température et pente) sont clairement lisibles en permanence sur l’écran. Par contre cela devient un peu compliqué pour accéder à certaines données, comme la dénivellation totale effectuée, pour cela il faut faire défiler le menu avec les statistiques de grimpe et on peut afficher les totaux en appuyant sur la touche M (qui n’est pas utilisé pour les menus sinon), une fois qu’o affiche la dénivelé de la journée.

compteur VDO altimètre MC 2.0 WL

Utile, gadget ? Pour qui ?

Ce compteur possède bien évidemment toutes les fonctions de bases : vitesse, vitesse max, distance jour, distance totale, temps, chronomètre… autant de fonctions qui sont devenu incontournables sur un compteur, nous ne sommes pas étonnés.

Ce compteur possède également un thermomètre. Pour moi, c’est important : quand on fait du sport en extérieur, avoir une vraie idée de la température qu’il fait me semble important. Les sportifs ont souvent cette information grâce à leur montre mais le capteur de la montre est très proche de peau et se révèle donc peu fiable. J’ai donc apprécié la fonction sans m’en sortir accro : « nice to have », pas « must have » comme diraient les anglais.

compteur vélo

La deuxième fonction principale est l’altimètre. N’en ayant jamais eu en vélo, j’étais curieux de l’utilisation que je pouvais en faire.

Pendant le week-end, j’ai monté près de 3000m en cumulé sur deux jours. J’ai déjà été heureux de le savoir sans avoir à aller compter sur une carte.

De plus, je pouvais lors de chaque ascension savoir où j’en étais (j’avais appris l’altitude des cols à l’avance) et c’est à mon avis très intéressant. En montagne ce qui fatigue me plus ce n’est pas la distance mais la dénivelé, savoir qu’il reste 10km à faire est moins intéressant que de savoir qu’il reste à monter 100m.

En combinant la mesure de l’élévation et la distance, le compteur peut donner une estimation de la pente. Une fois qu’on commence à fatiguer, cela remonte le moral de savoir qu’on avance encore bien dans une grande pente. Quand on doit pédaler, le moral compte beaucoup.

compteur VDO

En roulant, sans les mains !

Fonctions optionnelles.

Ce compteur est aussi compatible avec un cardio-fréquencemètre et un compteur pour la cadence (le nombre de tour de pédales). Je ne possède pas ces capteurs et je n’ai donc pas pu tester ces fonctions.

Prix

Le VDO MC 2.0 WL est proposé à 94.90 € sur Probikeshop. Il se place ainsi parmi les moins cher de sa catégorie (compteur avec altimètre).

Conclusion : un bon atout pour la montagne !

En conclusion, je pense avoir fait une bonne pioche en essayant ce compteur qui s’avèrent être plus qu’un simple compteur de vélo, c’est surtout un outil pour s’attaquer à la montagne, et restant actif dans le défoncé.

Les + : bon rapport qualité/prix, simple d’utilisation, fonctions adaptés à la montagne.

Les – : certaines données sont complexes à accéder, manque de sensibilité des boutons.

Si je devais choisir un compteur pour la montagne, ce serait donc celui-ci. 

Cette courte période d’essais me permets déjà d’en dire beaucoup (j’ai tout de même eu le temps de parcourir près de 220 km), mais il faudra me rappeler de vous tenir au courant de sa longévité après quelques mois.

  • FV

    Très mauvaise fiabilité de l’altimètre qui exagère de près de 20% les dénivellées positives comme négatives.

    • http://tristannicolas.com Tristan

      Merci FV pour ton commentaire, du coup, c’est beaucoup moins utile.. Yann, tu as noté quelque chose de similaire ?

    • Yann Nicolas

      Bonjour FV,
      Dans mon cas je n’ai pas eu de tels problèmes avec l’altimètre, en revanche il est bien sûr très sensible à la météo, et peut dans certains cas être un peu lent à la mise à jour de l’altitude dans le cas de certaines descentes en VTT, mais en même temps je ne voudrais pas le blamer pour cela car c’est plutôt difficile de bien suivre une telle descente (ce qui dans mon cas résulte en une lègère minimisation de la pente de descente). Par contre il ne se trompe pas sur le total de dénivellation. Après, il ne s’agit que de mon propre modèle que je n’ai tester que cet été en condition, et cela fait deux mois que je n’y ai pas touché.

      • FV

        Je précise les conditions dans lesquelles j’ai observé ce dysfonctionnement.

        Je fais du vélo de route, donc avec des dénivelées moins brutales qu’en VTT.
        Après en avoir été être flatté, j’ai fini par être étonné des dénivelées
        affichées par mon compteur, qui me paraissaient bien élevées pour les circuits
        parcourus. Lors d’une sortie, j’ai donc laissé mon compteur en position
        « affichage de la dénivelée positive » et ai alors constaté que même
        sur un terrain à peu près plat, alors que l’altitude affichée ne varie pas ou
        oscille autour d’un même chiffre, la dénivellation positive s’incrémente
        régulièrement d’une ou de plusieurs unités. J’ai aussi observé que lors d’une
        descente rapide, l’altimètre dépasse l’altitude de fin de descente pour se
        recaler par la suite, ce qui revient à augmenter artificiellement la
        dénivellation négative puis la positive lors de son calage sur l’altitude réelle.
        Pour me convaincre que mon altimètre ne mesurait pas correctement les
        dénivelées, j’ai comparé sur un même circuit l’affichage de mon compteur et le
        calcul obtenu sur le site openrunner.com. D’où cette estimation pour ce circuit
        d’une surestimation de 20%.
        Mon sentiment est que l’altimètre manque de stabilité. C’est sans doute la
        conséquence d’une mesure quasi instantanée de l’altitude par pression
        atmosphérique.
        Je précise enfin que j’en suis à mon troisième exemplaire de ce compteur : le
        premier qui m’a été vendu perdait ses données en mémoire lorsqu’il se mettait
        en veille et les touches du second se bloquaient. Je me propose donc de
        retourner ce troisième à mon fournisseur !

        • Yann Nicolas

          En effet, tu as eu l’occasion de le tester bien plus que moi finalement, et j’avoue ne pas avoir suivi l’altitude en permanence en VTT, c’est un peu plus difficile qu’en vélo de route. Et merci de tout se retour d’expérience, et je ne saurais dire si tu as été malchanceux, ou si je suis chanceux par rapport au modèles que tu as eu.

          • Oumpax Lamenace

            Je confirme le souci de dénivelé :(
            Et depuis peu dès qu’il se met en veille il affiche « pile vide » alors que j’ai changer les deux piles ( capteur + compteur)
            Quelqu’un a déjà eu ça ?
            Merci

  • http://www.cyclotoupix.com Cyclotoupix

    Bonjour,

    je lis vos commentaires et suis relativement surpris des avis quelque peu négatifs concernant les dénivelées. Pour ma part, en voyage à vélo depuis 2 mois avec ma compagne, nous utilisons tous les 2 le même compteur, + une montre GPS Suunto Ambit2, et les dénivelées sont identiques (+ ou -) entre eux ainsi qu’avec la montre (qui est plutôt assez fiable car altimètre combiné à position GPS + baromètre…) Je n’ai vraiment pas constaté ces écarts en 2500 km réalisés en Colombie, qui est loin d’être un pays plat…
    Les seuls dysfonctionnements constatés le sont lorsque les conditions météo sont vraiment très changeantes, du coup le baromètre peut avoir du mal à bien interpréter ces variations et la retranscription en termes d’altimétrie peut être faussée…

    Par ailleurs, un problème d’affichage vient d’apparaître sur l’un des 2 compteurs…le changement de pile n’y a rien fait. Du coup, un compteur est HS sans solution. Quelqu’un a-t-il déjà rencontré ce problème ?

    Bonne route et bonnes dénivelées !

    Laurent – Cyclotoupix

    • http://twitter.com/yannnico Yann

      Bonjour Laurent,

      désolé d’avoir mis tant de temps à répondre, je n’ai personnellement observé aucun défaut dans la mesure de l’altitude si ce n’est les changement du à la météo mais qui ne font que ajouter une certaine constante à l’altitude mesurée.
      Sinon je n’ai pas rencontré le même problème que toi et n’en ai pas entendu parler. En réalité cela fait quelques temps que le capteur de mon compteur à casser lors d’une chute en VTT.
      Bon ride!
      Yann